• Ajouter aux favoris
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
 
ImprimerObtenir la version pdf de la pagePlan du siteContact

Secteur matériel de travaux publics

L'univers des matériels de travaux publics

Routes, ponts, bâtiments... les matériels de travaux publics font partie du paysage familier des Français, et pour cause : ils sont partout ! Nos mécaniciens aussi.
Après avoir préparé un matériel neuf vendu par le concessionnaire ou mis à disposition par le loueur, nos spécialistes le suivent toute la durée de son existence : non seulement pour en assurer l’entretien (sur site ou en atelier), mais également pour opérer les réparations toujours urgentes sur les chantiers.

La mécanique au service du BTP

Les matériels tendent vers de hautes technologies. Nos techniciens doivent donc être les plus qualifiés du marché et ne jamais cesser de se former. La clientèle s’est, elle, recentrée sur son métier et confie désormais à nos spécialistes l’entretien et la maintenance de ses matériels.
La réactivité et la précision de la prestation attendue, conforme aux règles de sécurité, environnement et qualité, font la pérennité de la relation clientèle de nos entreprises. Le mécanicien est donc considéré comme le chaînon essentiel de l’effectif : sans sa compétence et sa polyvalence, la crédibilité de l’entreprise est en péril.

Les chiffres clés

  • 1 730 entreprises
  • 50 000 salariés dont 30 000 mécaniciens
  • 12 milliards € de chiffre d’affaires annuel
  • 100 000 machines vendues par an

Les particularités du secteur

L’itinérance

Les concessions de matériels de travaux publics et de manutention comprennent toutes un large espace « atelier ». On y assure l’entretien classique ou des réparations lourdes nécessitant la dépose complète d’un moteur par exemple. Cependant, l’essentiel des actes de mécanique est effectué directement chez le client, sur le terrain. C’est ce qui fait la force de nos entreprises : la garantie du bon fonctionnement des matériels, même à distance de l’atelier. Le mécanicien est alors livré à lui-même, autonome et responsable, toujours sur la route, maître de son temps et de la satisfaction du client.

La location

Cette activité, plus récente que la distribution dans le secteur, en fait également sa particularité : les grands noms du BTP (Bouygues, Vinci) comme les petites structures et artisans se tournent de plus en plus vers la location plutôt que l’achat de matériels coûteux et difficiles d’entretien. Aussi, la maintenance évolue. Le matériel « change de mains » mais c’est désormais la prestation que recherche le client.
On parle aussi de « full service » : une mise à disposition avec un service optimal. Les mécaniciens sont alors jugés sur leur capacité d’adaptation permanente à toutes les situations qui se présentent.

Les besoins pour demain

Nos entreprises recrutent 1 500 collaborateurs tous les ans sur des postes de : mécaniciens de maintenance (25% - niveau CAP), de mécaniciens d’atelier (50% - niveau Bac Pro) et de techniciens d’intervention (25% - niveau BTS ou +).

Retour haut de page